Le storytelling vu par Intermarché

Lundi soir j’étais pour une fois derrière ma télévision sur le coup des 20 heures et grand moment pour moi, je regardais les publicités. Défaut professionnel ou intérêt marketing, j’adore décortiquer les messages publicitaires, la façon dont ils on été mis en image et les objectifs cachés de la communication de l’annonceur. Et surtout la créativité avec laquelle les messages nous sont servis.

Une fois n’est pas coutume, j’ai été littéralement scotché par la dernière campagne d’ Intermarché. Tout d’abord le format très inhabituel de 3 minutes. Je sais pas si vous vous en rendez compte, mais 3 minutes de publicité à 20h sur une chaîne nationale française c’est un bras, une jambe et tout le reste. Sur TF1, c’est par exemple 70’000 euro le passage de 30 secondes en prime time…Sachant que dans la publicité, la répétition est un mécanisme indispensable, vous pouvez imaginer le budget de diffusion. Sans parler évidemment du budget de réalisation .

Mais je crois que ce qui m’a le plus marqué, c’est que pour une fois, on a utilisé le storytelling de manière intelligente et subtile. Intermarché (Et on ne le sait que à la fin), nous raconte la jolie histoire d’amour naissant entre un jeune homme, fan de pizza surgelé et une jolie caissière toute mimi que l’on comprends plutôt fan de légumes. Et plutôt que de nous imposer un message publicitaire au forceps on nous comte une histoire des temps moderne et notre subconscient va intégrer les messages sous jacent en douceur.

C’est une communication subtile, qui marque les esprits avec douceur, sans matraquage publicitaire. Une forme de publicité intelligente.

Quels pourrait être donc les messages de cette publicité ? On voit des étalages de légumes superbes (grand travail sur la lumière aussi), un poisonnier sympathique, un boucher un peu moins (Erreur de casting ?), du choix et un acteur principal qui en dehors du charme de la caissière se laisse gentiment contaminé par les produits frais. Intermarché se place comme montreur d’exemple, formateur de la jeunesse ?

Dans tous les cas, le message en fin de publicité montre un nouveau possitionnement de la marque: « Nous sommes producteurs et commerçants pour vous aider à manger un peu mieux tous les jours. «  Ca change du vieillot tous unis contre la vie cher, surtout que le segment du prix bas est plutôt repris par les hards discounters…

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Logo intermarché


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *